Quelle est la différence entre caution et dépôt de garantie ?

Dans une location de logement, deux termes importants sont souvent confondus par le bailleur et le locataire : la caution et le dépôt de garantie. Même si à première vue, ils sont utilisés pour compenser les préjudices causés aux propriétaires, dans leur forme et leur mode d’application, ils sont bien différents.

Différences au niveau des modes d’encaissement

Même si la caution et le dépôt de garantie sont deux termes utilisés dans la location, ils sont très différents par leur nature. En fait, le dépôt de garantie correspond à une somme d’argent versée par le locataire au moment de la signature du contrat de bail. Cet argent servira au bailleur pour réparer les dégâts causés par les locataires à la fin de la location. Dans ce cas, le dépôt peut être restitué en totalité ou partiellement au locataire après la location. Par contre, la caution est une personne physique qui se porte garante pour payer les loyers impayés par le locataire. Pour cela, elle doit justifier sa solvabilité auprès du propriétaire avant d’être acceptée comme la caution.   

Différences sur les règles d’application

Même si la caution et le dépôt de garantie diffèrent par leur nature, ils servent à compenser les réparations et les retards de paiement pour le bailleur. Cependant, les règles d’application pour ces deux garanties sont également différentes. Pour le dépôt de garantie, le bailleur ne peut prendre qu’une somme équivalente à un ou deux mois de loyer au plus. Le dépôt de garantie ne peut pas être augmenté durant le bail et garde ainsi sa valeur durant la location. Par contre, pour la caution, la personne garante doit payer la somme équivalente au préjudice causé. En plus, le nombre de garants dans une location n’est pas limité. Néanmoins, il faut souligner que vous devrez faire le choix entre assurance ou caution, car les deux ne peuvent pas être pris ensemble.

Qui est le plus simple à utiliser ?

D’après les expériences, les procédures pour recourir au dépôt de garantie sont plus simples par rapport à la caution. Cela est vrai surtout si la somme versée permet de couvrir tous les dégâts causés à la fin de la location. Il suffit de bien détailler l’état des lieux à l’entrée et à la sortie pour éviter des problèmes. Par contre, les procédures pour demander à la caution de remplacer le locataire en cas de défaillance sont plus compliquées. Vous devrez faire appel à un huissier et, dans certains cas, porter l’affaire devant le tribunal. Mais dans le cas où faire appel à une personne garante est la seule solution pour régler les problèmes, il faut suivre les procédures.

Qu’est ce qu’un contrat de location saisonnière ?
Qu’est ce qu’une quittance de loyer ?