Anah : qui peut bénéficier de l’agence national de l’habitat ?

Parmi les aides relatives aux projets de rénovation énergétique, l’Anah ou l’Agence Nationale de l’Habitat accorde plusieurs aides financières pour réaliser certains travaux dans un logement. Datant au moins 15 ans, le logement nécessitant quelques travaux doit être une résidence principale. Les aides apportées par l’Anah peuvent être cumulées avec d’autres dispositifs.  

L’Anah, pour qui exactement ?

L’Agence nationale de l’habitat, dans le cadre de ses actions, s’adresse principalement à quatre types de publics. Elle accompagne les collectivités territoriales qui souhaitent définir et mettre en œuvre leurs projets pour l’amélioration du parc résidentiel privé qui se trouve sur leur territoire. Cette agence propose aussi ses aides aux propriétaires occupants qui veulent réaliser quelques travaux de rénovation, d’amélioration du confort énergétique et d’adaptation du logement. Les propriétaires bailleurs dont les ressources sont faibles sont également des bénéficiaires de l’Anah. Elle leur propose ainsi des déductions fiscales avantageuses à condition qu’ils mettent leur bien en location avec un loyer abordable. Afin d’optimiser le confort de leurs locataires, les propriétaires bailleurs peuvent engager des travaux pour la rénovation énergétique grâce à MaPrimeRénov. Sous certaines conditions, les syndicats de copropriétaires peuvent bénéficier d’aides financières de l’Anah pour effectuer quelques travaux de rénovation énergétique.   

Les aides proposées par l’Anah

Pour lutter contre la précarité énergétique et contre les fractures territoriales et sociales, l’Anah octroie différentes aides aux propriétaires bailleurs et aux propriétaires occupants pour la rénovation énergétique. Pilotant le programme « habiter mieux », cette agence soutient les travaux de rénovation visant à réduire la consommation énergétique. Un ensemble de travaux dont l’isolation, le remplacement d’une ancienne chaudière ou la conversion pouvant apporter un gain énergétique de 25 % au minimum est soutenu par l’Anah. Les différents dispositifs de l’Anah sont :

  • MaPrimeRénov’ : propriétaires bailleurs, propriétaires-occupants, copropriétés
  • Habiter Mieux Sérénité : pour les propriétaires qui occupent leur logement
  • Habiter Mieux Copropriété : pour le syndicat de copropriétaires
  • Habiter Facile : propriétaires occupants
  • Habiter Serein : propriétaires occupants
  • Habiter Sain : propriétaires occupants
  • Louer Mieux : propriétaires bailleurs

Les conditions pour bénéficier de l’Anah

Les aides proposées par l’Anah sont accessibles si les conditions sont remplies. Elles prennent en compte l’état du logement, les revenus, la situation du ménage et le genre de travaux de rénovation énergétique envisagés. Pour en bénéficier, un foyer doit avoir un niveau de revenus n’excédant pas celui qui est fixé par l’état. Durant les cinq dernières années, il ne doit pas aussi être bénéficiaire d’un Prêt à taux zéro pour accéder à la propriété. Quant au logement, il doit avoir 15 ans et plus au moment de la demande d’aide. Le montant total des travaux à effectuer dans le logement doit être de 1 500 € hors taxes au minimum.

Location de vacances dans le Grand Bornand : trouver les meilleures offres
Comment louer un local commercial sans se ruiner ?